03 avril 2020

CHAPERON ROUGE : MA FOLIE , C'EST MOI ...

  Odile Kennel  ( voir Textes du 2 avril ) continue l'écriture de son roman, par touches éclatantes et étranges    Son invitation au voyage, quotidienne sur Face Book, comme des bouteilles à la mer, ces touches étranges d'un puzzle qu'elle présente ainsi, connaissant déjà peut-être leur place , ou bien les poussant à leur aventure propre avant de les rassembler ?  tout celà  percute, interroge, en ces temps  .Certain(e) s disent le Printemps, malgré tout, le Courage, il en faut . Certes . Elle a... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2020

MARIE PASCALE NOUVEAUX HAI KUS

Lui, le crucifié; Clouer son bec à Houellebecq! Dieu s’en chargera.     « Tous les enfants de la terre ont du courage quand ils portent leur parent comme un cadavre un mort-vivant une épave un clou une éponge, porte des songes dans l’enfer d’une hécatombe. »     Forgeron sans fers Ferraille l’ordinaire au feu des entrailles   Cette peau de chagrin, L’intellectualisme : À poil, jusqu’à l’os !   Marie Pascaloe Gaudé
Posté par Vincent Decombis à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

TROUBADOUR OLIVIER D'ICARIE

  Bonjour à tous, mes ami.es, cher public... En ce temps de confinement qui peut laisser place à tant de choses, j'ai décidé d'offrir, dans les limites de ma compétence et si la bande passante le permet, une récréation quotidienne d'un petit quart d'heure de musique (en tout cas je l'espère !) en direct de ma roulotte atelier...Je vous donne donc rendez-vous chaque jour que durera notre mise à demeure, de 18h30 à 18h45 pour un petit partage sans prétention mais qui j'espère saura vous toucher... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

LOUISE BAO

COURAGE, PRINTEMPS ! Un printemps qui ne ressemble à aucun autre printemps de ces cent dernières années. Il nous laisse un goût amer, avec l’odeur de la mort. Et de constater que même l’arrivée d’une hirondelle ne fait guère le printemps, ce printemps-ci précisément. Pourtant, dehors, mon gazon resplendit de beauté et de fraîcheur grâce aux primevères en fleurs. Que de grâce dans les couleurs, un vrai tapis que je ne me lasse pas d’admirer et où j’aimerais m’allonger presque pour ressentir le miracle de la nature. Un... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

NICOLE LABONNE

    Transmis par Maguy Louis et Michèle Racle 
Posté par Vincent Decombis à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

SERGE PASQUAL

 Personne ne l’aurait parié il y a de cela quelques jours ... Toutes les nuisances sonores se sont tues Quel réel petit moment de bonheur dans ce pire instant, oui la vie est souvent faite ainsi. Faisant place aux sons, aux bruits aux murmures aux clapotis aux chants aux sifflements, ... de la Nature Mon esprit redevint libre ... Libre de redécouvrir Libre de ce regard neuf Libre de se poser D’écouter De ressentir De prendre soin Et D’admirer de nouveau ceux et celles pour qui, le temps consacré s’était dissipé »... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2020

JULIA VIDIT

Julia Vidit s'exprime sur Face Book :   J’avoue être sidérée. Cet état de sidération vient me rappeler de façon brutale à quel point le théâtre est un jeu à plusieurs. Bien avant la réflexion créative que pourrait peut-être m’inspirer ce temps de confinement imposé, se pose celle de l’incomparable pouvoir de notre art vivant : provoquer des rencontres et réunir des communautés humaines non-définies, parfois inhabituelles, souvent surprenantes. Il y a celles que nous composons avec les équipes pour créer et jouer... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

FATIGANTE ?

Fatigante...   Elle est fatigante. Elle fatigue elle épuise et rien ne l’arrête, elle emplit le vide et s’accapare les recoins de silence de toute urgence. Elle prend les sens les prive de vos espérances ajoute d’autres essences, envahit le repos s’installe au milieu de l’eau, fait tourner à contre-sens le tourbillon du siphon-turbine à sensations. Elle s’empare des rêves les interdit, s’offre du répit l’anéanti, elle interdit tout repos de l’esprit s’incruste aussi dans le corps de qui se la coltine jours et nuits, comme une... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

ODILE KENNEL

Odile Kennel ( voir ce blog au 27 mars ) écrit chaque jour une page ..de son nouveau roman   En voici deux , livrées sur Face Book. Beaucoup de ses ancêtres furent pendus à la plus haute vergue ; l’un d’eux s’est longtemps balancé à l’entrée du Port, servant de perchoir aux goélands et aux corbeaux qui fouillaient ses orbites de leur bec. Jusqu’à ce que ses chairs pourrissent et se détachent de ses os. Jusqu’à tomber en morceaux. Alors, c’est dire si le pirate des Terres Intérieures est imbattable au sujet des cordes, des... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2020

PRINTEMPS DES POETES 2020

LOUISE BAO     Printemps des Poètes, 2020. A tout arbre, du courage, du respect !Goyavier, première conquête de jeu de mon enfanceLorsque j'ai pu, derrière la maison, te grimper sans crainteAccrochée courageusement à tes branches d'abondanceJe m'énivrai de tes fruits parfumés, d'une gourmandise non feinte.Cocotier, gardien et nourricier de mon adolescenceGrandi et téméraire, tel un maori, sûrement je devinsVenant à bout d'un géant aux extrêmités de palmes d'encensMes tumultes s'évanouissent, le temps d'humer un maternel... [Lire la suite]
Posté par Vincent Decombis à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]