Marie Pascale Gaudé, déjà écrivante dans ce blog ( voir la dernière publication au 3 avril ) nous envoie plusieurs textes marquants de ce temps suspendu , que nous publierons bien sûr

Déjà une salve de ses 32 nouveaux haïkus

 

 

HAÏKUS de la CINQUIÈME SAISON  _ mpg 

une forme finale viendrait, projet d’un méta haïku en dix sept poèmes - j’invente un verbe : un adjectif-épithète avec l’Apocalypse- utilisation libre de ces 32 haïkus- en vrac, vu l’urgence,. Merci mes ami-e-s de l’UEV

 

J’ouvre la fenêtre

Au grand printemps des oiseaux

Du vent dans ma tête

 

Cinq, sept, cinq

C’est la contrainte orientale

Qui nargue Tantale 

 

Coucou le haïku!

Avec des brides aux pieds

L’art de s’envoler 

 

Ô sobriété !

Des vers au terreau de mots

Imaginaires

 

Rimes inutiles

Quand la sève s’élève 

le ciel est debout 

 

Cette peau de chagrin,

L’intellectualisme :

À poil, jusqu’à l’os !

 

Du « rien ne dure »

A l’œuvre dans l’épreuve :

L’épure absolue

 

A suivre !