Fatigante...

 

Elle est fatigante. Elle fatigue elle épuise et rien ne l’arrête, elle emplit le vide et s’accapare les recoins de silence de toute urgence. Elle prend les sens les prive de vos espérances ajoute d’autres essences, envahit le repos s’installe au milieu de l’eau, fait tourner à contre-sens le tourbillon du siphon-turbine à sensations. Elle s’empare des rêves les interdit, s’offre du répit l’anéanti, elle interdit tout repos de l’esprit s’incruste aussi dans le corps de qui se la coltine jours et nuits, comme une chienne fidèle elle s’y tient en veille. Elle devient en elle-même un grand souci pour autant les ennuis qui vous tenaillent elle n’en a que faire, de vos petits tracas elle s’agace comme choses fugaces sans importance car elle habite d’autres sphères dans des dimensions qui vous échappent si vous n’y prenez garde avec attention. Elle est là, reine du bal des bacchanales, pour la danse des éléments en d’étranges firmaments. Si vous la suivez vous pouvez faire avec elle un voyage aux confins de l’univers mais c’est rare de l’accepter telle quelle, on s’emporte contre elle on la maudit dans un impossible duel.  Elle a besoin de beaucoup de temps, du temps qu’elle prend sur le temps, elle grignote les instants, mange les quarts d’heure, dévore les heures qui sonnent leur inexorable trépas. C’est une compagne récalcitrante, pour la dompter il faut la laisser exister sans s’inquiéter, se relever lui tenir compagnie, l’écouter bavarder, lui dire des mots inventés, lui offrir une camomille plutôt qu’une bière, un bain de mousse, des huiles essentielles, la musique qu’elle aime, qu’elle soit douce ou rebelle, mais au final elle s’en fout et vous lui donnez debout la nuit entière, pour essayer de faire un paradis de cet enfer qu’elle vous mène surtout si vous refusez de composer avec elle. Et toujours avec elle se coucher parce qu’elle vous prend jusqu’à votre amant, remplace votre sommeil : elle s’en ira quand elle vous aura totalement achevé vous faisant croire à votre entière liberté - elle est toujours là même si vous utilisez des armes chimiques elle ressurgit au réveil elle reste en visite comme pour vous inviter à passer de l’autre côté- où sont passés les somnifères ?

 

_mpg.