Capté de FACE BOOK, ce début de nouvelle écriture aujourd'hui de Odile Kennel...( dont nous avons publié le poème ce jour : "Loin des vitres d'anathème"   Voir dans ce blog en catégorie textes  )

 

 

"Se remettre à écrire, enfin ! extrait (légèrement influencé par les temps qui courent ?) :

"D’abord, il y a le bruit des bottes, cadencé. Une métronomie dominée avec quelque chose d’inéluctable comme des fantassins barbares qui marcheraient au passé sans toutefois regarder jamais en arrière. Prenez garde à vous, à tout, bourgeois, camarades, citoyens ! Le temps ne se rend pas. Ni ne se perd, ni ne se gagne, pauvres naïfs que vous êtes ! Il peut simplement se vomir en jets malodorants, dont il ne reste bientôt que des flaques fétides où n’importe qui marchera à son tour. Mécanique à dents de sable, toujours aiguisée, toujours impalpable. Des ressorts se tendent dans l’ombre, des mécanismes s’arment dans les hautes semi-pyramides aveugles ; un compte à rebours silencieux est en marche et vous, vous ne comptez pas. Vous regardez les hommes tomber !"